(document retrouvé dans les archives de la famille Thiriet)

Rédaction de Maëlle T. (8 ans), CE2.

Sujet : décris un membre de ta famille.

Mon oncle Jean-Michel est un membre de ma famille.
C'est le frère de Papa.
Papa l'appelle "Jean-Michel" parce que quand ils se sont connus, mon oncle Jean-Michel n'était pas encore oncle. Alors, depuis, Papa continue de l'appeler comme ça. C'est une habitude.
Mais moi, je l'appelle "Tonton". Parce que c'est mon oncle justement.

Tonton est dessinateur dans un journal de bandes dessinées qui s'appelle "Fluide Glacial" mais Papa et Tonton disent "Fluide" parce que ça va plus vite.
Je n'ai pas le droit de le lire parce qu'il y a des filles nues dedans, ce qui est un peu stupide parce que je suis une fille et que je me suis déjà vue nue. Ca devrait plutôt être interdit aux garçons.
Il paraît que dans son journal Tonton est un sacré comique.
Moi, je ne sais pas, je trouve plutôt qu'il dit des trucs bizarres qui ne me font pas rire.
Mais c'est normal car je suis encore trop petite pour comprendre.
Ca ne fait pas rire non plus Papa et Maman qui pourtant sont nettement plus âgés que moi.
Papa dit que Tonton et lui n'ont pas le même sens de l'humour.
L'humour c'est un truc qui fait rire.
Papa dit que le vrai humour français est dans le livre que le Père Noël lui apporte tous les ans comme cadeau et qui s'appelle "Almanach Vermot".
Ce qui fait bien rire Tonton. Mais pas Papa. Ce qui prouve bien qu'ils n'ont pas le même humour.

Papa dit que faire des bandes dessinées c'est pas un métier qui peut nourrir une famille.
Ca tombe bien parce que Tonton n'a pas de femme ni d'enfant.
Papa dit qu'un vrai travail c'est un travail où on sue sang et eau pour gagner sa vie.
Comme banquier, par exemple.
(Papa travaille à la Banque)
Et qu'en dessinant des bandes dessinées, Tonton finira riche comme Rhésus, qui était pauvre parce qu'il était sans gain (c'est une blague de l'almanach Vermot de Papa).

Tonton fait aussi des dessins dans le journal de Spirou.
Il me l'apporte toutes les semaines parce qu'on le lui donne gratuitement (ce qui prouve que dessinateur c'est quand même un métier intéressant).
Le journal de Spirou c'est pour les enfants alors j'ai le droit de le lire.
Dans les bandes dessinées de Tonton, ce que je préfère c'est les couleurs mais il paraît que c'est pas lui qui les fait.
Lui il dessine juste les traits.
Une fois, il est venu à la maison pour montrer un dessin à Papa et Maman où justement il n'y avait pas les couleurs.
Pendant que Maman, Papa et Tonton discutaient, j'ai pris mes crayons de couleurs et je l'ai colorié comme les dessins dans le journal de Spirou.
Quand Tonton s'en est aperçu je me suis drôlement faite enguirlander parce qu'il paraît que le dessin avait été donné à Tonton par un as de la bande dessinée, un gars qui s'appelle quelque chose comme Grotbil ou Globtil, mais qui ne dessine plus maintenant parce qu'il est trop vieux.
De toute façon, j'aurais pas pu le connaître parce qu'il dessinait pas dans Spirou mais dans Pif, un journal pour les enfants de communistes mais que nous on n'achetait pas parce qu'il n'y a pas de communistes à la maison. Sauf les domestiques. Papa dit que les communistes sont des gens qui voudraient nous prendre ce qu'on a, alors qu'il vaut mieux les avoir chez soi pour pouvoir les surveiller.
En tout cas, le chien à l'air triste avec un gros museau et les oreilles pendantes, il faisait beaucoup plus gai avec les couleurs que je lui avais mises.

Une fois j'ai montré le journal de Spirou où il y avait des dessins de Tonton à Mélanie.
Mélanie c'est ma meilleure copine.
Mélanie, elle a dit que faire des dessins c'était à la portée de n'importe qui, la preuve c'est que le journal de Spirou en est rempli, tandis qu'avoir sa photo dans le journal ça c'est quelque chose.
Mélanie c'est la fille du maire de notre ville et son père est souvent en photo dans le journal surtout au moment des voeux. Avec les éboueurs.
Parfois il est en photo avec d'autres personnalités de la ville comme le pharmacien, le patron de la superette, le docteur Villemot, où Maman m'emmène quand je suis malade, et le directeur de la Banque, le patron de Papa qui sur sang et eau avec lui.

Tonton fait aussi des livres.
Mais Papa a dit à Maman qu'il en vendait pas beaucoup.
Alors une fois Papa a commandé au libraire 40 livres de Tonton, tous les mêmes, pour les offrir à ses collègues qui suent aussi sang et eau à la Banque.
Papa a dit que c'était faire une bonne action parce que l'argent des livres serait pour Tonton.
Moi je trouve que Papa aurait mieux fait de donner l'argent des livres directement à Tonton, ça aurait été moins compliqué, surtout que le libraire a fait livrer 400 livres pareils.
Quand Papa est rentré du travail, il était pas content. Il a téléphoné au libraire pour lui dire que voulez-vous que je fasse de 400 livres pareils et que vous devez venir rechercher les livres en trop. Mais le libraire a dit que c'est vous qui vous êtes trompé dans les chiffres et qu'on ne me l'a fait pas à moi, on commande des livres, on les lit vite fait, on se les fait rembourser et on passe sa vie à lire gratuitement.
Ce qui n'est pas faux.
Alors Papa a mis les livres au grenier. Il en donne un de temps en temps quand quelqu'un vient nous voir à la maison. Mais faut surtout pas en parler à Tonton sinon ce ne serait plus une bonne action.

J'aime bien mon Tonton et j'espère que plus tard quand je serai grande je comprendrai enfin les trucs bizarres qu'il dit et que je pourrai peut-être lire un des livres pareils que Papa cache au grenier. Parce d'ici là, ça m'étonnerait qu'il ait eu le temps d'écouler tout le stock.